Superman et Supergirl
27 octobre 2020

Rédacteur web spécialisé dans la pop culture ?

Par Jiti

Parler de ce que l’on connait le mieux

En me lançant en tant que rédacteur web, je me suis interrogé sur ma valeur ajoutée. Depuis des années maintenant, je publie régulièrement des articles autour de la pop culture. Une thématique qui englobe de très nombreux sujets comme la musique, le cinéma, la bande dessinée ou les jeux vidéo. Quand je parle de mettre de la passion dans la rédaction, c’est exactement ce que je tente d’offrir à mes clients. Pour moi, il est essentiel de savoir de quoi l’on parle. S’il me serait possible de parler de tricot, cela ne serait pas forcément très motivant et le fait de ne pas connaitre le sujet serait un risque d’écrire des informations qui pourraient être erronées.

Baignant dans ce milieu depuis mon plus jeune âge, il m’est apparu comme une évidence de me spécialiser dans ces thématiques que je connais bien. Allier passion et travail c’est aussi un bon moyen de s’épanouir et lorsque l’on se lance à son compte, il y a ce paramètre qui rentre en ligne de compte. Finalement, je propose à ceux qui me contactent, ce que je fais déjà depuis près de 20 ans sur mes différents sites web. Selon moi, c’est un véritable plus comparé à d’autres rédacteurs qui travailleraient, peut-être, de manière plus robotique en oubliant la cible à laquelle on s’adresse ici.

Nerds & Geeks

S’il y a bien des sujets où l’on se doit d’être pertinent, c’est bien tout ce qui touche à la pop culture. Les fans de jeux vidéo ou de cinéma sont souvent très calés et connaissent bien les rouages de ces industries. Plus enclins à faire du fact checking, il s’agit de personnes qui peuvent être très connectées. Difficile de faire semblant d’aimer telle ou telle chose dans ce contexte. Consommant également des médias qui traitent de ces sujets, j’aime assez que l’on parle la même langue que moi. Avoir des références et être en mesure de comparer une oeuvre à une autre est une bonne manière de montrer que l’on aime ce dont on parle.

Avec un marché grandissant, il est nécessaire de savoir s’adresser à cette cible pour se démarquer de la concurrence. Si c’est valable pour la plupart des secteurs, je pense, que la communauté « geek » a tendance à être plus exigeante que toutes autres communautés. Généralement, on s’adresse à des personnes qui ont déjà un bon background culturel et qui savent se renseigner sur les oeuvres ou les produits dérivés qui sortent régulièrement. Une communauté très consumériste mais qui n’achète pas n’importe quoi.

Esprit critique

Avec tout cela en tête, pour moi, il est important de savoir faire la part des choses quand on s’adresse à cette audience. Rien n’est jamais parfait et il est essentiel de savoir relever les bons et les mauvais points d’une oeuvre. C’est notamment ce que l’on demandera dans le test d’un jeu vidéo mais c’est aussi valable pour un film ou un album musical. Les fans de pop culture savent avoir du recul sur ce qu’ils consomment. Même si pour beaucoup toutes les productions populaires sont souvent reléguées dans une sorte de « sous-catégorie », dans les faits, ces oeuvres ont souvent beaucoup plus de choses à dire que l’on pourrait le croire. Pour moi, un jeu vidéo a autant d’importance qu’un livre, par exemple.

Une approche qui peut être délicate dans un cadre commercial mais cette franche de la population n’hésitera pas à consulter plusieurs sources pour découvrir les qualités et défauts d’une oeuvre ou d’un produit alors autant qu’il puisse le faire sur votre support. J’aime assez l’exemple du jeu vidéo où certains tests peuvent être très durs mais n’empêchent pas les éditeurs de vendre leurs produits. Je suis persuadé que l’honnêteté est une chose qui peut s’avérer payante lorsque l’on s’adresse à cette communauté gigantesque.