Dans la jungle des PC gamer, il existe pléthore de modèles, capables du meilleur comme du pire. La tendance actuelle étant aux énormes boitiers, bourrés de RGB, il fallait une alternative. HP est arrivé sur le marché, il y a quelque temps, avec la gamme Victus 15L. Des mini-PC de bureau plutôt compacts. Que valent ces machines, plutôt abordables et qui vont à contre-courant de la mode ?

HP OMEN Victus 15L

HP OMEN Victus 15L : un PC gamer grand public ?

Les PC gamer prémontés sont souvent un peu plus chers que ce que l’on peut trouver chez les intégrateurs. C’est pourquoi on est en droit d’attendre un certain niveau de qualité sur ce type de machine. Soyons clairs tout de suite, la gamme Victus 15L est destinée au grand public. Ces modèles peuvent être trouvés un peu partout, y compris en supermarché. Toutefois, cela n’enlève rien à la proposition de HP OMEN qui livre ici, des PC qui ont une réelle valeur ajoutée : leur faible encombrement.

Tout le monde ne souhaite pas avoir un énorme placard en guise de PC gamer. Les machines HP OMEN Victus 15L sont sur un segment qui est boudé par la plupart des fabricants. Si aujourd’hui, on peut trouver des mini-PC bureautiques minuscules, comme le Lenovo M93P, le rayon gaming, quant à lui, est inondé de PC très encombrants. La miniaturisation est un argument pour de nombreux produits tech, mais qui touche assez peu le marché des PC gamer.

Selon moi, HP OMEN a mis le doigt sur quelque chose d’assez intéressant avec sa gamme Victus 15L. Des modèles qui peuvent être déclinés avec des PC sans carte graphique à des PC avec une RTX4060. L’offre est assez large et il est assez difficile de ne pas trouver son bonheur, si on accepte de payer un peu plus cher. Parce que l’un des points faibles de cette gamme, c’est le tarif. Toutefois, on parle de machines équilibrées et plutôt bien conçues.

Est-ce que les PC HP OMEN Victus 15L chauffent ?

La plus grande crainte que l’on peut avoir avec ce genre de machine, c’est l’évacuation de la chaleur. En effet, dans un boitier aussi petit, il est parfois complexe d’avoir un bon air flow. Étonnamment, les PC HP OMEN Victus 15L s’en sortent plutôt bien. Après plusieurs semaines d’utilisation, aucun thermal throttling n’est à signaler. Ayant une utilisation assez avancée en termes de gaming, de montage vidéo et d’intelligence artificielle, je sollicite régulièrement les performances des composants. Pour autant, les seuls limites que je rencontre sont celles des composants que j’ai choisis. En cela, c’est un très bon point et une bonne surprise.

Il faut bien comprendre que sur ce type de produit, la chaleur peut réellement avoir un impact sur les performances. Une machine qui chauffe va brider son CPU et son GPU, afin que les températures reviennent à la normale. Le thermal throttling est un phénomène assez courant dans l’informatique grand public. Certains constructeurs limitant la puissance des composants pour assurer leur longévité. Un choix discutable et discuté, mais ici, HP OMEN a réussi à offrir un circuit d’air plutôt efficace dans un boitier riquiqui.

Bien entendu, il faudra l’utiliser de la manière dont il a été conçu. Oubliez l’overclocking, les PC HP OMEN Victus 15L ont été réfléchis pour une utilisation « normale ». N’espérez pas gagner quelques fps en bidouillant des paramètres dans le BIOS. Ces machines ont des spécifications qui ne pourront pas être dépassées. C’est un choix qui permet de s’assurer une certaine stabilité du système. Ce sont des machines grand public qui font ce qu’elles promettent, pas plus.

PC HP Victus 15L noir

Aucune évolutivité à cause d’un hardware propriétaire

Les PC HP OMEN Victus 15L ont une conception assez particulière, notamment avec une carte mère propriétaire. Elle est dans un format « exotique » et il ne sera probablement pas possible de la remplacer, si vous souhaitez faire évoluer votre machine à l’avenir. C’est un très mauvais point, plutôt incompréhensible, mais on imagine que c’est une solution choisie pour que tout cela tienne dans un tout petit boitier. Toutefois, il sera possible de changer de processeur, de carte graphique ou d’ajouter de la RAM.

On est sur un modèle « à la Apple » avec tout ce qu’il y a de positif et de négatif. Le hardware est maitrisé, mais il faudra accepter une potentielle obsolescence du boitier dans quelques années. En revanche, sur le marché de l’occasion, ces PC trouveront tout de même preneurs, même dans 10 ans. Un PC HP OMEN Victus 15L peut être pertinent, si vous n’envisagez pas de changer de matériel au fil des évolutions des cartes graphiques et des processeurs. C’est mon cas, généralement un PC me permet de « tenir » toute une génération et lorsque vient le moment de l’upgrade, le hardware est obsolète et je dois, de toute façon, tout changer. J’essaie de me caler sur le cycle de vie des consoles de salon, habituellement sept ans. C’est la longévité minimum que l’on peut attendre de tels PC prémontés.

Un software « presque » parfait

Que ce soit chez HP, Dell et les autres, un des gros problèmes de ces PC, ce sont les logiciels préinstallés. Des choix commerciaux qui permettent de réduire les coûts. Les éditeurs de softs versant une petite dîme pour être présent sur les machines grand public, permet de faire baisser un peu le tarif (ou d’augmenter la marge). Ici, l’installation de Windows 11 n’était pas envahie de logiciels redondants et inutiles qui, généralement, ralentissent le système, plus qu’autre chose.

Malheureusement, la présence de l’antivirus McAfee m’aura convaincu de tout formater pour effectuer une installation « propre » de Windows. Étant particulièrement exigeant en termes de performances software, je n’avais pas envie de devoir batailler avec ce genre de logiciels qui s’installent au cœur du système, causant plus de problèmes qu’ils n’en résolvent. Windows étant désormais accompagné de son propre anti-virus (plutôt efficace), un soft tiers n’est pas nécessaire. Il serait intéressant que le choix soit offert au premier lancement de la machine, afin de s’éviter des déconvenues telles que la réinstallation complète du système.

Les « bloatwares » sont un réel problème dans l’informatique grand public et HP OMEN ne fait pas exception. D’autant plus que l’on parle ici de machines qui peuvent être destinées au gaming et qui doivent être optimisées au mieux. L’ajout de logiciels tiers est souvent la source de conflits software et n’aident vraiment pas à tirer le meilleur du hardware.

À qui se destinent les PC HP OMEN Victus 15L ?

Soyons clairs, si vous êtes un utilisateur avancé, que vous prévoyez de faire évoluer votre hardware régulièrement, un PC HP OMEN Victus 15L ne sera pas pour vous. En revanche, si comme moi, cet achat est pensé sur la durée, c’est un petit concept réellement intéressant. Ce qui m’a surtout séduit, c’est le faible encombrement. Je ne suis vraiment pas intéressé par ces boitiers gigantesques, certes évolutifs, mais qui prennent une place dingue. Ces petites machines ont leurs limites, notamment au niveau de l’alimentation, mais elles pourront vous accompagner de longues années. Malgré les nombreux défauts des PC Hewlett-Packard, il faut tout de même saluer leur longévité. C’est peut être sur cela qu’il faut miser lorsque l’on se tourne vers un PC prémonté.

Lorsque l’on choisit un PC HP OMEN Victus 15L, il faudra se tourner vers une version suffisamment puissante pour tenir sur les prochaines années. Personnellement, je me suis tourné vers une machine disposant d’un processeur Intel i7-13700F, équipé d’une carte graphique Nvidia RTX4060 et avec 32 Go de RAM. De quoi voir venir, au moins jusqu’à la prochaine génération de jeux vidéo. Une configuration gaming, un peu limitée pour le montage vidéo, mais qui fait le taf si on sait se montrer un peu patient lors de l’encodage. J’arrive à streamer sur Twitch, avec toutes les options graphiques au maximum en 1080p. Il m’est aussi tout à fait possible de jouer en 1440p et en 4K, lorsque je ne diffuse pas.

Pour moi, la gamme HP OMEN Victus 15L a trouvé un petit segment intéressant sur un marché délaissé par de nombreux fabricants de PC. Ils pourront aussi trouver une petite place dans un salon, dans une configuration home-cinéma, tant ils sont peu encombrants. Dans l’ensemble, c’est plutôt une belle réussite, même si on aurait préféré une carte mère standard à l’intérieur. Ces PC sont équilibrés, performants et devraient durer dans le temps. Clairement, ça n’est pas pour tout le monde, mais HP OMEN a réussi à me convaincre.

Voir les PC HP OMEN Victus 15L