Développer sa communauté, c’est un objectif ambitieux et pour y arriver, j’essaie de m’en donner les moyens. Ces derniers mois, j’ai tenté de publier une vidéo sur YouTube quotidiennement. Petit retour sur cette expérience qui ne se passe pas comme prévu. Entre les algorithmes de l’enfer et l’intensité de production, tous ces efforts sont-ils bien nécessaires ? C’est la question à laquelle je réponds dans cette newsletter !

JitiGaming en enfer

Le pari de la régularité

Si vous vous intéressez un peu aux réseaux sociaux, le sujet qui revient souvent sur la table, c’est celui de la régularité. Proposer un rendez-vous fixe à ses abonnés, c’est le meilleur moyen de s’assurer qu’ils répondent présents. Dans un monde régit par les algorithmes, il est nécessaire de montrer patte blanche afin d’espérer obtenir un minimum de visibilité. C’est avec cet objectif en tête que j’ai tenté de proposer quotidiennement, à heure fixe, une vidéo sur YouTube.

Le démarrage de cette petite expérience s’est plutôt bien passé. Le nombre de vues était croissant et les personnes s’abonnant à ma chaine en augmentation également. Dans le même temps, j’ai essayé d’inviter les viewers à s’abonner avec un « call to action », non sans humour. Il s’avère que rappeler aux spectateurs qu’ils peuvent effectuer cette action pour ne rien rater fonctionne plutôt bien.

La stratégie s’est avérée payante, un temps. Depuis quelques semaines, le visionnage de mes vidéos est en chute libre. Effectivement, il peut s’agir d’une certaine lassitude de la part des viewers ou un vilain tour de la part des algorithmes de YouTube. Le fait de publier chaque jour est peut-être considéré comme une forme de spam ? Difficile à dire, toujours est-il que cela ne fonctionne plus comme avant…

Comment percer sur YouTube en 2024 ?

Comme de nombreuses plateformes installées depuis des années, les usagers ont leurs habitudes et il est difficile d’aller séduire de nouvelles audiences. Les Shorts sont une solution que je n’ai pas encore réellement explorée, mais la surproduction de contenus ne semble pas être la solution, en tout cas pour moi. Toujours est-il que cela m’a permis de (presque) atteindre un premier palier qu’est celui des 500 abonnés. Je visais la fin de l’année, mais c’est allé plus vite que prévu !

Reste encore à obtenir un nombre d’heures de visionnage suffisant pour enfin pouvoir débloquer la monétisation. Là encore, je suis à peu près à l’objectif. Nous sommes en milieu d’année et je suis à 50 % de ce qui est nécessaire. Difficile de dire si je vais arriver à décrocher la timbale d’ici décembre, mais tous les indicateurs étaient au vert jusqu’à présent. Le chemin vers la consécration sur YouTube est long et semé d’embuche, je le savais dès le départ.

Je pense que je vais diminuer la fréquence de publication. C’était un exercice intéressant, mais j’ai tout de même le sentiment que les viewers n’arrivent pas à suivre. C’est d’autant plus dommage, car ma série sur Minecraft est un bon fil rouge qui attire une audience un peu plus jeune. J’imagine qu’il est difficile de suivre mes aventures sur ce serveur. Bien que j’aie opté pour une publication un jour sur deux pour ces vidéos, je crois que c’est trop.

Redéfinir des rendez-vous

Il y a encore quelques diffusions quotidiennes de prévues dans les prochaines semaines, mais je vais réfléchir à ralentir le rythme. Je me rends compte aussi que cela m’empêche parfois d’être raccord avec l’actualité des jeux vidéo. Le flux est embouteillé et je ne peux pas toujours proposer des contenus en fonction de ce qui se passe dans le secteur du gaming. Il y aura des rendez-vous fixes, je scrute les statistiques pour comprendre quels sont les meilleurs moments, selon les contenus. Je songe éventuellement à proposer une découverte le lundi, une vidéo Minecraft le mercredi et probablement d’autres choses en fonction des envies et de l’actu.

Ce qui est certain, c’est que ce rythme de production est particulièrement intense et bien que j’arrive à le tenir, cela ne semble pas être la bonne stratégie. Peut-être faut-il laisser un peu de temps aux vidéos de « faire leur vie » avant d’en proposer de nouvelles ? En tout cas, la chaine grossit tranquillement et cela a même dépassé mes espérances. Rien ne presse, mais j’aime bien me fixer des objectifs pour avoir le sentiment d’avancer. J’ai aussi pris le pari de diversifier les contenus, notamment avec les découvertes de jeux qui est un concept assez simple, mais qui permet de voir à quoi ressemble un titre pendant une petite heure.

Pour tenir ce rythme, j’ai aussi dû faire des choix et c’est pour cette raison que j’ai laissé de côté mon aventure sur No Man’s Sky. Le jeu ayant reçu des mises à jour récemment, c’est sûrement l’occasion de s’y replonger. Ce titre attire une autre audience, ce qui n’est pas pour me déplaire. J’aimerais assez une communauté diversifiée afin d’avoir des points de vue de tous horizons. On ne lâche rien, on va essayer autre chose !