[Abonnement offert par la marque]

Si vous nous lisez depuis longtemps et que vous connaissez un peu notre histoire, vous savez que le metal a toujours fait partie de notre ligne éditoriale. Ayant moi-même été bercé dans cette culture depuis mon plus jeune âge, lorsque The Pit m’a gentiment offert un abonnement pour tester leur service, je n’ai pas pu résister.

The Pit : Le Netflix du metal

Le Netflix du metal !

Si on trouve parfois des contenus autour du metal sur les plateformes de streaming traditionnelles, il faut bien avouer que ça n’est pas toujours très folichon. C’est là ou The Pit se démarque puisqu’ils sont spécialisés dans ces musiques amplifiées. Une offre plutôt bienvenue et qui proposent des contenus très intéressants pour tous les amateurs de metal.

Le service se présente assez classiquement avec des catégories et des jaquettes qui vous donneront envie de cliquer partout. La plateforme répond très bien et offre une interface très claire et sans fioriture. Chaque vidéo a le droit à son petit descriptif ce qui permet de rapidement comprendre ce que propose le contenu.

On notera aussi un player agréable et léger qui permet non seulement de gérer la qualité du streaming mais aussi les sous-titres qui sont disponible sur l’ensemble du catalogue. Un très bon point d’autant plus que ces sous-titrages sont de très bonne qualité. En tout cas sur les contenus que nous avons pu consulter, c’était le cas.

Des documentaires dans l’univers du metal

Nous avons commencé notre exploration de la plateforme par les documentaires qui y sont proposés. Des petits morceaux d’histoire du metal vraiment cools et qu’on ne trouvera pas forcément ailleurs. En tout cas pas dans cette qualité. Une petite mention spéciale à la série de documentaires réalisés par Une dose 2 Metal qui s’attarde sur la culture metal dans plusieurs régions du monde.

Nous y avons trouvé également un très long reportage sur Joy Division qui, a leur manière, ont aussi participé à l’histoire de la musique. Même si ce groupe n’est pas très « metal », il a tout à fait sa place sur The Pit et ce genre de doc permet de parfaire sa culture. En réalité, c’est plutôt bien vu. J’ai aussi été surpris de regarder un documentaire sur le groupe Kittie que je ne connaissais qu’au travers du premier album mais qui a connu une histoire très compliquée.

Kittie

S’il semble évident que nous n’aurions pas été forcément été rechercher des contenus sur ce groupe, le fait de tomber sur ce genre de vidéo et de la regarder en totalité permet de découvrir une facette de certains artistes que nous ne connaissions pas forcément bien. Que l’on aime ou pas Kittie, le reportage est très intéressant.

Nous sommes également tombé sur un reportage qui a suivi Black Bomb A en tournée. Entre images d’archives et immersion au cœur du groupe, là aussi on s’est laissé transporté par la vidéo qui propose des choses que l’on avait pas l’habitude de voir sur des plateforme comme YouTube. The Pit a réellement cette capacité à nous surprendre.

Des longs-métrages metal

Bien que la proposition de film reste limitée pour le moment, on y trouve tout de même quelques films très pertinent dont l’incroyable Deathgasm dont est tiré un célèbre mème sur Internet (illustration ci-dessous). On y trouve également le film de Ragnar Bragason, Metalhead qui vaut aussi le coup d’œil.

Deathgasm

À noter également la disponibilité du long-métrage Lords of Chaos, tiré du roman du même nom, qui raconte l’improbable histoire du groupe Mayhem. Un petit bijou de cinéma que tout bon metalleux se doit de voir. En tout cas la proposition de The Pit est pertinente.

On regrettera tout de même que cette section du service soit si limitée mais on imagine que le catalogue s’étoffera avec le temps. Les droits au cinéma étant particulièrement complexes à obtenir, il est évident que cela ne doit pas être simple pour une plateforme indépendante comme celle-ci.

Toutefois les quelques films qui sont disponibles sont tout à fait dans le ton et devraient satisfaire les plus curieux d’entre vous. D’autant plus que les abonnements sont très abordables. On en a pour son argent.

Et la musique bordel ?

En revanche, s’il y a un bien aspect sur lequel on attend The Pit au tournant, c’est la musique. Là, pour le coup, le catalogue est assez fourni et offre des contenus relativement inédits que nous n’avions jamais vu ailleurs. C’est probablement la force de The Pit qui a réussi à dénicher quelques petites pépites notamment un concert d’AqME que nous nous sommes surpris à regarder du début à la fin.

Ou encore cette captation du concert de Sepultura au Motocultor festival qui vaut clairement le détour. Difficile de citer tous les groupes que vous pourrez trouverez dans cette section live mais il ne fait aucun doute que vous y trouverez votre bonheur : Magma, Carcass, Dagoba, Dream Theather ou encore Sabaton sont au programme (entre autres). Des lives qu’on pourra regarder plusieurs fois histoire de bien s’ambiancer à la maison (ou dans les transports puisque The Pit fonctionne très bien sur mobile également).

Clairement l’offre musicale est bien là. On y trouve de très nombreux concerts dans pleins de styles différents. De quoi satisfaire ses envies mais aussi découvrir de nouvelles choses. Le fait que le service soit français permet aussi de s’attarder sur du frenchcore (toi-même tu sais), des groupes peut être plus confidentiels sur lesquels on ne trouve pas toujours des contenus et, là aussi, c’est plutôt un point positif.

Des making-of d’album

Plus étonnant, la partie making-of dispose déjà de quelques vidéos qui permettent de suivre des groupes dans la construction de leurs albums. Là encore, on est sur des images plutôt rares sur Internet et ça fait plaisir de retrouver des groupes comme Mass Hysteria, Metallica, Motörhead ou encore Iron Maiden dans leur quotidien. Là encore, la liste de contenus n’est pas très étoffée mais la plateforme dispose déjà de longues heures de visionnage en perspective.

La force de ce genre de service, c’est qu’ils nous amènent vers des chose auxquelles on n’aurait pas forcément pensé se tourner. Je citais Mass Hysteria qui est un groupe que j’ai connu dans mes jeunes années mais que je ne suis plus trop aujourd’hui mais les retrouver dans ce making-of fait assez plaisir et on est curieux de connaitre leurs impressions suite à des concerts d’anthologie. On se souvient notamment de circle pit de l’enfer au Hellfest.

Clairement, The Pit est l’outil idéal si vous souhaitez parfaire votre culture metal et découvrir des images inédites de groupes de tous horizons. On insistera tout même sur le côté très abordable de la plateforme qui, pour quelques dizaines d’Euros, vous donnera accès à tous ces contenus durant plusieurs mois. Encore une fois, on en a pour son argent.

Moins cher que gratuit

Sur The Pit, vous pourrez consulter de nombreux contenus gratuits bien qu’il vous faudra tout de même un compte pour y avoir accès. Une offre très intéressante qui permet de faire le tour des différents types vidéos que vous pourrez y trouver. Rien que pour ça, ça vaut le coup d’y faire un tour.

Des lives, des documentaires et même des podcasts sont disponibles sans dépenser le moindre Euros. C’est une bonne idée qui permet de découvrir le service. Rien qu’avec ça, vous avez déjà des heures de divertissement en perspective et si, effectivement, vous trouvez cela à votre goût, vous pourrez sortir la CB pour avoir accès à l’ensemble du catalogue.

Concrètement si vous êtes un amoureux du metal, The Pit est une plateforme plutôt incontournable et assez inédite en France. On y trouve tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un tel service et bien que certaines sections soient encore un peu timides en terme de contenus, on ne doute pas qu’on y trouvera de plus en plus de choses. En tout cas, ici, on a apprécié l’expérience et on devrait encore passer quelques mois à mater des vidéos.

@jitigaming

N’hésitez pas à aller découvrir @THE PIT ! #metal #musique #metalhead #thepit #metalfamily

♬ FEEL THE GROOVE – Queens Road, Fabian Graetz

Accéder à The Pit