Marketing
27 octobre 2020

Dans quels cas utiliser nofollow et sponsored ?

Par Jiti

Nofollow

Les liens sur Internet sont nés en même temps que le web. En terme de référencement, ils sont essentiels. Ils permettent aux moteurs de recherche de connaitre la popularité d’une page. Pour faire simple, plus un site aura de liens qui pointent vers lui et plus les robots estimeront qu’il est pertinent. Utilisé dans l’algorithme de Google depuis 1998 et bien qu’il y ait tout un tas d’autres paramètres et subtilités dans le SEO, il est important de se rappeler que c’est la base. Rapidement les professionnels du web ont cherché à obtenir ces fameux liens. Si à une époque les annuaires étaient plus ou moins fait pour ça, aujourd’hui ils ont perdu beaucoup de valeur et beaucoup se sont tourné vers l’achat de liens.

C’est pour cette raison que Google avait mis en place la balise nofollow afin que les sites puissent placer des liens payants mais qui ne favoriseraient pas le référencement dans ces cas précis. Essentiellement parce que si vous avez de l’argent, Google préfère que vous le mettiez dans du AdWords mais aussi pour une raison plus légitime qui permet aux sites sans budget marketing de pouvoir exister. L’idée étant d’éviter aux plus fortunés de manipuler les algorithmes. Bien que dans la pratique l’achat de liens existe toujours, cela reste un risque qui peut faire tomber un site lorsque le moteur de recherche le découvre.

Le nofollow est aussi intéressant sur les liens vers des pages que je qualifierais de peu intéressantes pour les utilisateurs. Je pense notamment aux pages de mentions légales qui n’ont pas nécessairement besoin de visibilité dans les résultats de recherche et qui sont souvent couplée à un noindex. Selon les cas, il arrive que certaines pages puissent avoir un intérêt mais pas forcément en terme de SEO. En fonction de la stratégie, on préfère parfois économiser le poids d’une page pour mettre en avant des contenus plus pertinents. A l’époque, on parlait de PageRank Sculpting et si ça n’est plus trop d’actualité, cela reste intéressant de se demander ce que l’on a besoin de pousser dans les SERPs.

Sponsored

Récemment, Google a proposé la balise sponsored afin de la différencier du nofollow. Difficile de savoir ce que le moteur peut faire de cette information mais il semblerait que cela ait un réel intérêt de faire la différence entre une page que l’on ne souhaite pas mettre en avant et un lien qui a été acheté par un annonceur. Toutefois, je ne peux que vous recommander de suivre ces guidelines au risque de perdre tout le travail de référencement effectué sur votre site si Google découvre que vous vendez des liens en dur. Selon moi, l’intérêt d’un article sponsorisé est plutôt de l’ordre du branding et de la présence en ligne. Les liens viennent naturellement si vos contenus sont pertinents.

En tant que rédacteur web, vous vous devez de veiller à ce que cette pratique soit appliquée. Bien entendu, les éditeurs de sites vous demanderont peut-être de fermer les yeux mais il faudra bien expliquer à vos clients les risques qu’ils peuvent encourir de manière à ce qu’il ne rejette pas la faute sur vous en cas de problèmes. Bien que l’on ait pas toujours la main sur ces choses, il reste important de communiquer sur ces sujets lorsque c’est nécessaire. De manière plus générale, suivre les guidelines de Google c’est souvent positif et les robots ne sont plus aussi dupes qu’il y a 10 ans.