Cette semaine, YouTube a mis à jour ses règles concernant certaines chaînes de fans ou se faisant passer pour des personnalités. L’idée étant de rendre plus lisible ce genre de contenus. On pense bien évidemment à certaines chaînes de clips Twitch qui utilisent la photo du créateur ou l’arrivée de vidéos générées par intelligence artificielle.

YouTube

Un choix pour mieux s’y retrouver

Si l’on regarde ce qui se passe actuellement, on peut trouver de nombreuses chaînes dédiées à des artistes ou à des créateurs web. Sur le papier, on se dit qu’elles ont le droit d’exister. Les communautés de fans existent depuis toujours et il peut être intéressant d’imaginer qu’ils puissent se rassembler autour de contenus ou de discussions sur le sujet préféré.

Dans la pratique, ces comptes « fan » ont tendance à utiliser un avatar de l’artiste ou du créateur, certains poussant le vice jusqu’à utiliser la même bannière que le compte officiel. Bien entendu, l’idée ici c’est de créer un « piège à clic » et de tromper les utilisateurs afin de gagner des abonnements. C’est une chose que YouTube ne souhaite donc plus voir sur sa plateforme.

Toutefois si cela peut être fait de manière intentionnelle, on imagine que certains fans n’ont pas forcément des connaissances en communication ou en image de marque et ne comprennent pas forcément ce qu’implique d’utiliser des contenus même modifiés/montés de certains créateurs. À travers ce changement, YouTube clarifie les choses et a commencé à contacter les premières chaînes pouvant être concernées. La plateforme laisse tout de même un délais de 6 mois pour que ces comptes se mettent en conformité. Passé ce délai, elles seront purement et simplement supprimées.

Se préparer à une possible législation ?

Si on comprend que certains fans ne soient pas totalement au fait des répercutions que peuvent avoir leurs chaînes en terme d’image pour les créateurs, on imagine aussi que Google prépare le terrain pour une possible législation autour des images et vidéos générées par intelligence artifielle. En effet, depuis quelques temps, c’est un sujet qui est sur la table au niveau européen. L’idée serait d’identifier de manière claire ces types de contenus.

Bien que ces nouvelles technologies puissent être utilisées de manière ludique, on peut tout à fait imaginer faire dire n’importe quoi à n’importe qui et cela pose bien évidemment problème. Il y a encore quelques années, on pouvait relativement identifier ces faux contenus tant c’était très imparfait mais aujourd’hui nous sommes arrivé à un tel niveau de réalisme qu’il va être essentiel d’étiqueter ces images.

D’autant plus qu’il est devenu très simple de générer des voix ressemblant à s’y méprendre à celles des artistes ou des créateurs. Une chaîne comme celle de GgRd qui s’amuse à faire chanter des vidéastes ou des streameurs connus reste plutôt bon enfant. Dans ce cas, le créateur derrière ces vidéos indique bien qu’il s’agit d’IA. Toutefois on ne peut s’empêcher d’imaginer des personnes malintentionnées créer de faux clips dans lesquels des artistes puissent dire des choses horribles.

Cette lutte contre l’usurpation d’identité est donc un premier pas vers un très gros travail qui reste à accomplir. On imagine aussi que ces guidelines évolueront afin de marquer immédiatement ce nouveau type de contenus qui peuvent être trompeurs.

Comment se mettre en conformité ?

Si vous avez une « chaîne fan », vous allez devoir procéder à quelques changements et ce dans les 6 mois. Il est possible que YouTube vous ait déjà envoyé un courriel dans lequel ils vous expliquent ce que vous devez faire mais il est également possible que certaines chaînes soient passées entre les mailles du filet.

  • Avatar : il ne faudra plus utiliser l’avatar de la chaîne officielle de l’artiste ou du créateur.
  • Bannière : idem, vous ne pouvez plus simplement reprendre la bannière de la chaîne officielle.
  • Username : votre @ doit clairement être identifiable et ne pas juste reprendre le nom de l’artiste ou du créateur.
  • Titre et description : vous devrez probablement préciser dans le titre et la description de vos vidéos qu’il ne s’agit pas d’une chaîne officielle ou affiliée à l’artiste ou au créateur.

L’idée générale est qu’il ne faut pas qu’il y ait de confusion possible entre une chaîne officielle et la votre. De manière plus générale et même si de nombreux streameurs restent ouverts quant à l’utilisation des clips Twitch, nous vous invitons plutôt à créer vos propres contenus. Vous pouvez tout à fait créer votre petit podcast qui parle du dernier live de votre vedette préférée, par exemple.

Consulter les règles sur l’usurpation d’identité